Les Synergies Archétypales

Les Synergies Archétypales

 

1. Associations Et Manifestations

Les énergies représentées par les différents neteru (dieux/déesses) fonctionnent rarement individuellement, mais sont souvent alliées ou fusionnées avec d’autres neteru (dieux/déesses). L’Union de certaines paires d’énergies/attributs complémentaires (formes masculines et féminines) se traduit par une troisième énergie/attribut. Les Trinités sont parfois représentées ensemble comme une seule entité composite; parfois séparément et parfois sous forme binaire.

En termes humains, une famille se compose d’un homme, d’une femme et d’un enfant. Les trois sont une unité, une famille. Il y a aussi des relations binaires telles que: mari – femme (mariage), père – enfant (paternité) et mère – enfant (maternité).

Les divinités égyptiennes sont reliées dans un ensemble complexe et mouvant de relations. Les liens et les interactions d’un Neter avec d’autres divinités aident à définir son caractère. Ces relations étaient le matériau de base à partir duquel les allégories égyptiennes ont été formées.

Une distinction doit être faite entre les associations de divinités et les manifestations d’un principe de Neter dans d’autres principes/formes de neteru. Par exemple, il est erroné de supposer que re-Sebek est une association de deux divinités. Lorsque nous réalisons ce que re représente, alors nous pouvons comprendre que re-Sebek est la manifestation de la force de création [être re] dans la forme/aspect Sebek. Comme mentionné précédemment, la Litany de re montre sa manifestation en 75 formes/aspects.

Les combinaisons synergétiques n’étaient pas permanentes. Un Neter/netert qui a été impliqué dans une combinaison a continué à apparaître séparément et a formé de nouvelles combinaisons avec d’autres divinités.

Les synergies combinées se retrouvent essentiellement dans les combinaisons Dual, triple, octad et Ennéade, pour être détaillées comme suit:

 

2. Les Dualités

La double nature universelle de la création se manifeste dans diverses applications, telles qu’identifiées dans l’Egypte ancienne. Chaque aspect dualisant du processus de création est représenté par deux attributs divins — neteru. En fonction de chaque aspect spécifique, le neteru de dualisation [mais toujours une combinaison solaire et lunaire] peut être:

-Une femelle et un mâle
-2 femelles
-2 mâles
-2 moitiés de unisexe

Quelques dualités ont été discutées tout au long de ce livre. Pour des informations détaillées, lisez la cosmologie égyptienne: l’univers animé [troisième édition] de Moustäd Gadalla, où vous trouverez une discussion détaillée de plusieurs dualités; les trois domaines distinctifs étant:

A. création — aspects formatifs
-Pré-création Twin sexes dualités
-Shu et Tefnut — les fabricants de bulles
-ISIS et Nephthys — sœurs jumelles
-Maati
-Re & Thoth
-Isis & Osiris — le Dual dynamique
-Seth — y compris w/Maat w/Horus w/Osiris w/Ptah

B. aspects de l’unification
-Les “deux plantes”
-Horus & Thoth
-Deux Hapis [unisexe]
-Les Qareens des deux terres

C. aspects cycliques
-Osiris & Horus
-Re & Osiris
-Aker — Twin Lions

 

3. Les Trinités

Les anciens Égyptiens reconnaissaient l’importance de la Trinité dans le processus de création. En tant que tels, les textes égyptiens antiques ont rendu la Trinité comme une unité exprimée par le pronom singulier — ce sont les trois qui sont deux qui sont un.

Les principes de la création sont l’unité, la dualité et la Trinité. Ceci est rendu clair dans le papyrus égyptien ancien connu sous le nom de papyrus Bremner-Rhind:

Après être devenu un Neter (Dieu), il y avait [maintenant] trois neteru (dieux, déesses)en moi…”-se référant à la triade d’Atum et le Dual Shu-et Tefnut.

Les différentes Trinités sont liées à la nature diverse de la dualité au sein de chaque Trinité.

Quelques Trinités ont été discutées tout au long de ce livre. Pour des exemples plus détaillés, lisez la cosmologie égyptienne: l’univers animé [troisième édition] de Moustäd Gadalla.

 

4. Les Ogdoades

Au numéro 8, nous trouvons l’être humain créé à l’image de Dieu, le premier principe. Notre existence terrestre au 8ème Royaume est une réplication et non une duplication — une octave. Une octave est l’état futur du passé. La continuation de la création est une série de réplications — octaves. Huit, alors, correspond au monde physique manifesté comme nous l’expérimentons.

En Egypte, le texte bien connu cercueil de Petamon [article n ° 1160 du Musée du Caire] stipule:

Je suis celui qui devient deux,
qui devient quatre,
qui devient huit,
et puis je suis un nouveau.

Cette nouvelle unité (une fois de plus) n’est pas identique, mais analogue, à la première unité (je suis un). La vieille unité n’est plus, une nouvelle unité a pris sa place: le roi est mort, vive le roi. Il s’agit d’un renouvellement ou d’une auto-réplication. Et pour tenir compte du principe de l’auto-réplication, 8 termes sont nécessaires.

Huit est le nombre de Thoth et à Khmunu (Hermopolis). Thoth (alias Hermes/Mercury) est appelé le maître de la ville des huit.

Thoth était le Messager du neteru (dieux, déesses) de l’écriture, de la langue et de la connaissance. Thoth a donné aux hommes l’accès aux mystères du monde manifesté, qui ont été symbolisés par le numéro huit.

Stanza 80 de l’ancien égyptien Leiden papyrus J350 retrace la création telle que racontée à Khmunu (Hermosillo), qui traite de l’ogdoad, le huit primordial qui comprenait la première métamorphose d’Amon-re, le mystérieux, caché qui est reconnu comme ta-Tenen chez Men-Nefer ( Memphis); puis ka-Mut-f à ta-APET (Thèbes)-encore tout en restant un.

Par conséquent, la manifestation de la création en 8 termes est présente dans les quatre centres cosmologiques égyptiens antiques:

  • À Memphis, Ptah, dans ses 8 formes, créa l’univers.
  • À Heliopolis, ATAM créa les 8 êtres divins.
  • À Khmunu (Hermosillo), 8 neteru PrimeVal — l’ogdoad — créent l’univers. Ils étaient la représenta tion de l’état primitif de l’univers.
  • À Louxor (Thèbes), Amun/Amen après se créer en secret, a créé l’ogdoad.

La manifestation de la création à travers 8 termes se reflète également dans le processus mystique de la quadrature du cercle. [Voir les détails dans un chapitre antérieur en ce qui concerne la dualité de re & Thoth].

Pré-création Twin sexes dualités

Les textes égyptiens affirment que Nun, le chaos de la pré-création, possédait des caractéristiques qui étaient identifiées par quatre paires de puissances/forces primordiales. Chaque paire représente les jumeaux primaires à deux sexes, les aspects masculin/féminin.

Les quatre mâles des paires sont représentés comme des grenouilles. Les quatre femelles des paires sont représentées comme des serpents. Les huit êtres sont représentés avec leurs jambes attachées, indiquant leur nature essentielle comme étant l’action; mais alors que dans le domaine subjectif (avant la création), ils sont inertes. Avoir leurs jambes attachées représente leurs énergies potentielles.

 

5. Les Ennéades

Le numéro neuf marque la fin de la gestation et la fin de chaque série de nombres. Si multiplié par n’importe quel autre nombre, il se reproduit toujours lui-même (3 x 9 = 27 et 2 + 7 = 9 ou 6 x 9 = 54 et 5 + 4 = 9 et ainsi de suite).

Neuf marque la transition d’une échelle (les nombres de 1 à 9) à une échelle plus élevée (commençant par 10), et c’est donc le nombre d’initiation, qui est à nouveau semblable à la naissance d’un bébé après neuf mois.

Un enfant humain est normalement conçu, formé et né en neuf mois; un fait qui a une bonne affaire à voir avec le rôle et l’importance attachés au nombre neuf dans l’Egypte ancienne.

En conséquence, l’égyptien antique se réfère à un groupe de neuf divinités comme une seule unité-étant une Ennéade. Comme nous l’avons dit plus tôt, nous constatons qu’il y a au moins 5000 ans, les textes pyramidaux révèlent l’existence de trois sociétés de dieux, et chaque compagnie se composait de 9 neteru (dieux, déesses).

Les textes égyptiens parlent de trois Ennéades, chacun représentant une phase du cycle de création.

Les neuf aspects d’une Ennéade ne sont pas une séquence, mais une unité — interpénétrant, en interaction et interverrouillée.

[Pour plus d’informations sur le mysticisme numéro en Egypte, lire Cosmologie Égyptienne, L’Univers Animé, Troisième Édition de Moustafa Gadalla.]

 

[Un extrait traduit de: The all who are the ONE, second edition de Moustafa Gadalla]

Egyptian Divinities: The All Who Are THE ONE, 2nd ed.

Afficher le contenu du livre à https://egypt-tehuti.org/product/07-details-80-egyptian-divinities-gods-goddesses-specific-roles/

———————————————————————————————————————-

Points de vente de livres :

 A – Les livres de poche imprimés sont disponibles sur Amazon.com

B – Le livre audio est disponible sur Amazon.comkobo.com, etc.

C : Le format PDF est disponible sur Smashwords.com

D – Le format Epub est disponible sur Kobo.com, Apple sur https://books.apple.com/us/author/moustafa-gadalla/id578894528 et Smashwords.com

E : Le format Mobi est disponible sur Amazon.com et Smashwords.com