LA QUADRATURE DU CERCLE

LA QUADRATURE DU CERCLE

LA MANIFESTATION DE LA CRÉATION

 

La « quadrature du cercle » représentait pour les anciens Égyptiens la réalisation de la création – le processus de transformation du concept de création dans sa manifestation réelle.

Cette transformation se reflète de manière évidente dans tous les papyrus « mathématiques » de l’Égypte antique. Dans tous ces papyrus, l’aire d’un cercle était obtenue par la quadrature du cercle. Le diamètre était toujours représenté par 9 coudées. Les papyrus de l’ancienne Égypte assimilent le cercle de 9 coudées de diamètre à un carré dont les côtés mesurent 8 coudées.

Le chiffre 9, en tant que diamètre, représente l’Ennéade, le groupe de 9 neteru (dieux, déesses) qui produisirent les ingrédients de la création. Le 9 représente tous les aspects de Rê, la force créatrice cosmique primordiale, dont le symbole est/était le cercle.

8 correspond au monde physique tel que nous le vivons. 8 est le chiffre de Thot, qui est appelé le Maître de la Ville des Huit à Khmounou (Hermopolis).

Dans le domaine musical, le rapport 8:9 est le Ton Parfait. Le rapport 8:9 est présent dans les œuvres de l’ancienne Égypte, à l’image des proportions de la chambre intérieure du sanctuaire supérieur au temple de Louxor.

Les modèles métaphysiques sous-jacents de l’univers manifesté sont représentés dans la relation de la quadrature du cercle (Rê et Thot—conçu et manifesté).

Thot a transformé le concept de création (symbolisé en un cercle) en une réalité physique et métaphysique. Cette transformation se reflète dans le procédé en Égypte antique de la « quadrature du cercle ».

L’aire d’un cercle de 9 coudées de diamètre = 63,61725

L’aire de la quadrature du cercle de 8 coudées de côté = 64

La différence = 64 – 63,61725 = 0,38

La différence = 0,6%, qui reflète la considération des anciens Égyptiens d’une légère déviation dans le monde manifesté par rapport à la perfection.

Un bon exemple de cette légère imperfection est l’orbite de la Terre autour du Soleil, qui suit une forme elliptique et non un cercle parfait.

Dans le domaine musical, le rapport 8:9 est le Ton Parfait.

Le rapport 8:9 = 2 à sa 3e puissance : 3 à sa 2e puissance. C’est la relation parfaite entre les réciproques de 2 et 3 aux puissances réciproques de 3 et 2. Les chiffres 2 et 3 sont deux chiffres cosmiques primaires, comme nous le verrons au chapitre 9 de cet ouvrage.

Les murs du temple égyptien étaient revêtus d’images animées – notamment de hiéroglyphes – pour faciliter la communication entre là-haut et ici-bas.

Les structures de l’ancienne Égypte étaient habituellement un carré, représentant le monde manifesté (quadrature du cercle). De plus, la grille carrée avait elle-même le sens symbolique du monde manifesté, qui permettait également de construire facilement les racines carrées de 2, 3 et 5 sur/par l’arrière-plan du/des carré/s. Les angles des carrés et des rectangles racines étaient définis par des encoches le long du périmètre ou soigneusement définis par des lignes incisées.

 

[Un extrait de L’architecture métaphysique des anciens Égyptiens par Moustafa Gadalla]

Afficher le contenu du livre a https://egypt-tehuti.org/product/larchitecture-metaphysique-des-anciens-egyptiens/

———————————————————————————————————————

Magasins d’achat de livres:

A- Livres de poche imprimés  sont disponibles auprès d’Amazon.

——————-
B-le format PDF est disponible en…
i-Notre site Web
ii-Google Books et Google Play
—–
C-Le format Mobi est disponible en…
i-Notre site Web
ii-Amazon
—–
D-Le format EPUB est disponible en…
i-Notre site Web
ii-Google Books et Google Play
iii-iBooks, Kobo, B & N (Nook) et Smashwords.com